théâtre

It's not for everyone

Venue d’Australie, l’une des plus belles compagnies de cirque au monde, atypique et irrévérencieuse, nous livre sa nouvelle création. De vieux acrobates se transforment en clowns et continuent de travailler jusqu’à un âge avancé. Une rigolade frénétique où les corps sont soumis à rude épreuve jusqu’à disparaître sous la boue… Féroce et drôle !

Venue d’Australie, l’une des plus belles compagnies de cirque au monde, atypique et irrévérencieuse, livre sa nouvelle création.

La Cie Acrobat occupe une place très singulière dans le paysage du cirque contemporain. Depuis vingt ans, ses deux cofondateurs continuent de surprendre et de décaler le regard. Dans un mélange de virtuosité physique et d’autodérision, ils tracent une œuvre unique.

Dans le monde (mourant) du cirque traditionnel, il est d’usage que les vieux acrobates deviennent des clowns et continuent ainsi à travailler pendant leurs vieux jours. It’s not for everyone (Ce n'est pas pour tout le monde) démarre sur cette inspiration. Les artistes, d’abord parés de tous les atours de la représentation, abandonnent peu à peu leurs costumes de lumière pour livrer une vision radicale et émouvante de leur humanité brute.

Chaque numéro est l’occasion de se dépouiller un peu plus des illusions et de nous inviter à une hypnotique farandole d’images qui, mieux que de grands discours, évoquent l’âge, l’identité, le genre. C’est brillant, déroutant et sans concession au bon goût ou à la morale. Les corps se dénudent, se couvrent de boue. L’humour et la tendresse affleurent. On en ressort bouleversé d’avoir ri et tremblé avec eux.

Publié le 24/10/2017


Mots clés : cirque